Purevax RCPCh FeLV (Attenuated feline rhinotracheitis herpesvirus...) – Notice - QI06AX

Updated on site: 09-Feb-2018

Nom du médicament: Purevax RCPCh FeLV
ATC: QI06AX
Substance: Attenuated feline rhinotracheitis herpesvirus (FHV F2 strain), inactivated feline Calicivirosis antigens (FCV 431 and G1 strains), attenuated Chlamydophila felis (905 strain), attenuated feline panleucopenia virus (PLI IV), FeLV recombinant canarypox viru
Fabricant: Merial

NOTICE

Purevax RCPCh FeLV lyophilisat et solvant pour suspension injectable

1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ ET DU TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE FABRICATION RESPONSABLE DE LA LIBÉRATION DES LOTS, SI DIFFÉRENT

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché MERIAL

29 avenue Tony Garnier

69007 Lyon

FRANCE

Fabricant responsable de la libération des lots MERIAL

Laboratoire Porte des Alpes Rue de l'Aviation

69800 Saint Priest FRANCE

2.DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE

Purevax RCPCh FeLV lyophilisat et solvant pour suspension injectable

3.LISTE DE LA (DES) SUBSTANCE(S) ACTIVE(S) ET AUTRE(S) INGRÉDIENT(S)

Par dose de 1 ml :

 

 

Lyophilisat :

≥ 104,9

DICC501

Herpèsvirus atténué de la rhinotrachéite féline (souche FHV F2) ..........................

Antigènes inactivés du calicivirus félin (souches FCV 431 et G1) .........................

≥ 2,0 U. ELISA

Chlamydophila felis atténué (souche 905) ..............................................................

≥ 103,0

DIO 502

Virus atténué de la panleucopénie infectieuse du chat (PLI IV) .............................

≥ 103,5

DICC501

Excipient :

 

 

Gentamicine .............................................................................................................

maximum 34 µg

Solvant :

≥ 107,2

DICC50 1

Virus canarypox recombiné FeLV (vCP97) ..........................................................

1 : dose infectieuse culture cellulaire 50%

 

 

2 : dose infectante sur œufs 50%

 

 

4.

INDICATION(S)

 

 

Immunisation active des chats âgés de 8 semaines et plus :

-contre la rhinotrachéite virale du chat pour la réduction des signes cliniques,

-contre la calicivirose féline pour la réduction des signes cliniques,

-contre les infections causées par Chlamydophila felis pour la réduction des signes cliniques,

-contre la panleucopénie infectieuse féline pour la prévention de la mortalité et des signes cliniques,

-contre la leucose féline pour la prévention d'une virémie persistante et des signes cliniques de la maladie associée.

La mise en place de l’immunité a été démontrée 1 semaine après la primo-vaccination pour les valences rhinotrachéite, calicivirose, Chlamydophila felis et panleucopénie infectieuse féline et 2 semaines après la primo-vaccination pour la valence leucose féline.

La durée d’immunité après le dernier rappel est de 3ans pour les valences rhinotrachéite, calicivirose et panleucopénie infectieuse féline et de 1 an pour les valences chlamydophiloseet leucose féline.

5.CONTRE-INDICATIONS

Ne pas utiliser chez les femelles gestantes.

L’utilisation n’est pas recommandée durant la lactation.

6.EFFETS INDÉSIRABLES

Dans des conditions normales d’utilisation, une apathie transitoire, une anorexie ainsi qu’une hyperthermie (pendant 1 ou 2 jours) peuvent parfois être observées. Une réaction locale (légère douleur lors de la palpation, prurit ou œdème léger) peut également apparaître, mais qui disparaît en 1 à 2 semaines au plus. Une réaction d’hypersensibilité pouvant nécessiter un traitement symptomatique approprié peut exceptionnellement survenir.

Dans des cas très rares*, de l’hyperthermie et de la léthargie parfois associées avec des boiteries ont pu être observées une à trois semaines après la vaccination de rappel chez des chats adultes. Ces réactions étaient transitoires.

* effets indésirables chez moins d’un animal sur 10 000, y compris les cas isolés, au cours d’un traitement.

Si vous constatez des effets indésirables graves ou d’autres effets ne figurant pas sur cette notice, veuillez en informer votre vétérinaire

7.ESPÈCE(S) CIBLE(S)

Chats.

8.POSOLOGIE POUR CHAQUE ESPÈCE, VOIE(S) ET MODE D’ADMINISTRATION

Injecter une dose (1 ml) de vaccin par voie sous-cutanée, après reconstitution du lyophilisat avec le solvant, selon le calendrier vaccinal suivant :

Primovaccination :

-première injection : à partir de l’âge de 8 semaines

-seconde injection : 3 à 4 semaines plus tard.

Lorsque l’on s’attend à la présence d’un taux élevé en anticorps maternels spécifiques contre les

valences rhinotrachéite, calicivirose, panleucopénie ou chlamydophilose (i.e. chez les chatons âgés de 9–12 semaines nés de mères vaccinées avant la gestation et/ou connues ou suspectées d'avoir été précédemment exposées au(x) pathogène(s)), la primovaccination devrait être retardée jusqu’à l’âge

de 12 semaines.

Rappels :

-le premier rappel doit être effectué pour toutes les valences un an après la primovaccination,

-les rappels suivants doivent être effectués : tous les ans pour les valences chlamydophilose et leucose féline et à intervalles de trois ans maximum pour les valences rhinotrachéite, calicivirose et panleucopénie.

9.CONSEILS POUR UNE ADMINISTRATION CORRECTE

Utiliser immédiatement après la reconstitution.

10.TEMPS D’ATTENTE

Sans objet.

11.CONDITIONS PARTICULIÈRES DE CONSERVATION

Tenir hors de la vue et de la portée des enfants.

A conserver et transporter réfrigéré (entre 2ºC et 8ºC).

Protéger de la lumière.

Ne pas congeler.

12.MISE(S) EN GARDE PARTICULIÈRE(S)

Précautions particulières d’utilisation chez l’animal : Utiliser seulement chez les animaux en bonne santé.

Il est recommandé de vérifier le statut antigénique vis-à-vis du FeLV avant la vaccination. La vaccination de chats FeLV-positifs n’apporte aucun bénéfice.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament aux animaux :

En cas d’auto-injection accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l’étiquetage.

Ce vaccin ne doit pas être manipulé par des personnes immunodéprimées ou qui prennent des médicaments immunosuppresseurs. En cas d’auto-injection, demandez immédiatement conseil à un médecin et informez-le qu’il s’agit d’une auto-injection avec un vaccin vivant contre la chlamydophilose.

Gravidité et lactation :

Ne pas utiliser chez les femelles gestantes.

L’utilisation n’est pas recommandée durant la lactation.

Interactions médicamenteuses ou autres formes d’interactions :

Les données d’innocuité et d’efficacité disponibles démontrent que ce vaccin peut être administré, non mélangé, le même jour que le vaccin adjuvé Merial contre la rage.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgence, antidotes) :

Aucun effet en dehors de ceux déjà décrits dans la section « Effets indésirables » n’a été observé après l’administration de plusieurs doses, sauf une hyperthermie qui peut exceptionnellement persister 5 jours.

Incompatibilités :

Ne pas mélanger avec d’autres médicaments vétérinaires à l’exception du solvant fourni pour être utilisé avec le produit.

13. PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES POUR L’ÉLIMINATION DES MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES NON UTILISÉS OU DES DECHETS DÉRIVÉS DE CES MÉDICAMENTS, LE CAS ÉCHÉANT

Demandez à votre vétérinaire pour savoir comment vous débarrasser des médicaments dont vous n’avez plus besoin. Ces mesures contribuent à préserver l’environnement

14. DATE DE LA DERNIERE NOTICE APPROUVEE

Des informations détaillées sur ce médicament vétérinaire sont disponibles sur le site web de l’Agence européenne des médicaments http://www.ema.europa.eu/.

15.INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

La souche vaccinale du virus de la leucose féline est un virus canarypox recombiné exprimant les gènes env et gag du FeLV-A. Seul le sous-groupe A est infectieux dans des conditions de terrain et l’immunisation vis-à-vis du sous-groupe A induit une protection totale contre les sous-groupes A, B et C. Après inoculation, le virus exprime les protéines protectrices, mais sans se répliquer chez le chat. Ainsi, le vaccin induit un statut immunitaire contre le virus de la leucose féline.

Il a été montré que le médicament vétérinaire réduit l’excrétion du calicivirus félin à la mise en place de l’immunité et pendant un an après la vaccination.

Présentation de 10 flacons de 1 dose de lyophilisat et 10 flacons de 1 ml de solvant. Présentation de 50 flacons de 1 dose de lyophilisat et 50 flacons de 1 ml de solvant.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Médicament vétérinaire soumis à prescription médicale.

Commentaires